Citations sur le bonheur inspirantes et favorisant une profonde paix intérieure

Citations sur le bonheur tirées du bouddhisme kadampa

Bouddha a donné 84 000 enseignements sur la manière d’entraîner l’esprit à être heureux et libéré de tout problème. Pour certains, les enseignements de Bouddha ne sont que de simples citations sur le bonheur, tandis que pour les bouddhistes du monde entier, ils sont des enseignements spirituels purs qui révèlent la voie suprême vers la paix intérieure et le bonheur.

Dans la lignée spéciale du bouddhisme connue sous le nom de « bouddhisme kadampa », Bouddha a enseigné la profonde pratique de l’enseignement de l’esprit qui nous permet de prendre la souffrance des autres au moyen de notre amour et de notre compassion.

Voici une courte explication du contexte dans lequel ces enseignements ont été donnés ainsi que certaines citations sur le bonheur issues de cette profonde pratique.

Geshe Langri Tangpa of the Kadampa Lineage
Guéshé Langri Tangpa de la lignée Kadampa

Nous avons tous le désir d’être heureux

Tous les êtres vivants ont le même désir – être heureux et éviter la souffrance. Même les nouveau-nés, les animaux et les insectes ont ce désir. Cela a été notre principal désir depuis des temps sans commencement et il est toujours en nous, même lorsque nous dormons. Toute notre vie se passe à faire de grands efforts pour accomplir ce désir.

Depuis le début de ce monde, les êtres humains ont, dans leur recherche du bonheur et de solutions à leurs nombreux problèmes, donné beaucoup de leur temps et de leur énergie afin d’améliorer les conditions extérieures. Quel en a été le résultat? Au lieu d’accomplir leurs désirs, les êtres humains ont vu leurs souffrances augmenter et leur expérience de paix et de bonheur diminuer. Cela montre clairement qu’il est nécessaire de trouver une vraie méthode qui nous permettra d’obtenir un bonheur pur et de nous libérer de la souffrance.

Tous nos problèmes, tous nos malheurs sont créés par notre esprit incontrôlé et nos actions non vertueuses. En pratiquant le dharma, nous pouvons apprendre à pacifier et à contrôler notre esprit, nous pouvons abandonner les actions non vertueuses et leur cause racine, et atteindre de cette façon une paix permanente, la vraie cessation de toutes nos souffrances.

Trouver le bonheur au moyen de l’entraînement de l’esprit

Le dharma suprême de l’entraînement de l’esprit (« lodjong » en tibétain) est une méthode insurpassable pour contrôler notre esprit. Il révèle la voie principale de l’illumination.

Dans les enseignements sur l’entraînement de l’esprit, Guéshé Tchékawa a donné une instruction très spéciale : « Pour vous en souvenir, entraînez-vous dans toutes vos activités à l’aide des écritures. »

Ces deux lignes du texte racine nous conseillent de mémoriser certains textes que nous pouvons réciter à des moments appropriés afin de nous souvenir de notre pratique essentielle, l’échange de soi avec les autres, et en particulier de notre pratique de la prise et du don. (Vous trouverez ci-dessous une méditation audio guidée gratuite portant sur cette profonde pratique visant à détruire la préoccupation de soi et l’égoïsme.) Nous pouvons choisir parmi les nombreuses citations trouvées dans les écritures.

Citations sur le bonheur

Par exemple, dans un soutra, qui se rapporte sur la vie du bodhisattva Norsang, Bouddha dit :
Vous devriez penser ainsi : « Puissé-je prendre sur moi les souffrances des migrateurs et puisse mon corps se transformer en tout ce qui leur est bénéfique. »

Dans le Soutra de la louange des actions suprêmes Bouddha dit :
« Puissent les souffrances infinies des dieux, des demi-dieux et des êtres humains, de Yama, des animaux et des êtres de l’enfer, mûrir en moi, et puissent les migrateurs recevoir tout le bonheur. »

Shantidéva dit dans Le guide du mode de vie d’un bodhisattva :
« Que toutes les souffrances de tous les êtres vivants ne mûrissent qu’en moi, et par le pouvoir de la vertu et des aspirations des bodhisattvas, puissent tous les êtres connaître le bonheur. »

Et Guéshé Langri Tangpa dit dans Les huit versets de l’entraînement de l’esprit :
« Bref, puissé-je, directement et indirectement, offrir aide et bonheur à toutes mes mères, et prendre secrètement sur moi tout le mal infligé et toute leur souffrance. »

Ces citations nous rappellent, tout au long de la journée, les dangers de la préoccupation de soi et le courage des bodhisattvas qui prennent les souffrances des autres tout en leur offrant leur bonheur.

Prendre la souffrance

Pour lire d’autres citations sur le bonheur, consultez le vaste éventail de livres et de CD reconnus sur le bouddhisme et la méditation sur le site Tharpa.com.